Make your own free website on Tripod.com


LES STATISTIQUES D'ACCIDENTS EN PLONGEE 1998

Donnees extraites de CTN INFO , mai-juin 1998
LIEU  ACCIDENTS DECLARES   DONT SURVENUS EN STRUCTURE CLUB 
Marseille-hopital salvador   73  45
Toulon-hopital saint-anne   49 30
Toulon-hopital Brunet   46 28
Nice-hopital Pasteur   34 15
Brest-hopital morvan   19 13
toulouse-hopital purpan   2 1
Bordeaux-hopital pellegrin   5 4
Bordeaux-clinique des cedres   7 6
perpignan-hopital saint pierre   19 15
ajaccio-hopital la misericorde   27 13
la reunion -hopital saint pierre   23 15
Antilles   ? ?
Nouvellle caledonie -hopital G bourret   0 0
Le Havre   9 5
Angers   7 3
Total   320 193



EVOLUTION DEPUIS 1993


ANNEES  ACCIDENTS DECLARES   DONT SURVENUS EN STRUCTURE CLUB 
1993  236 136
1994  260 165
1995  245 168
1996  260 182
1997  320 193





LES DECES DEPUIS 1993


1997  1996  1995  1994  1993 
1  4  3  2  5 



LES DOSSIERS EXPLOITES

La participation des clubs, medecins federaux et accidentes dans les declarations est tres bas.Alors qu'il avait augmente en 95 et 96 , en 97, il est retombe a 4%. Si les centres hyperbares sont un bon moyen de recenser les accidents , les precisions a caractere technique font souvent defaut pat manque de participation des interesses eux-memes. Le tableau suivant presente les 45 dossiers exploitables, et les statistiques qui les accompagne.
Dossiers Exploites
provenance des dossiers  origine des reponses  
  1997  1996  1995    1997  1996  1995 
France metropolitaine  35  51  36  Centre hyperbare  37  40  39 
DOM TOM       Accidents 01  05  01 
REUNION
08  06  07  Medecin federal 04  08  08 
ANTILLES
02  04  04  Clubs 03  12  04 
Polynesie
00  03  00 
nouvelle caledonie
00  01  05 
TOTAL 45 65 52

LE PLONGEUR ACCIDENTE

Le plogeur accidente a legerement rajeuni avec 35,4 ans contre 36,3 en 96.Ce n'est pas significatif.Il est de sexe masculin dans 84,5 % des cas.On remarque que le nombre d'accidents survenues a des femmes est stable , 15,5 % en 97, 15,5 % en 96 et 20,4% en 95. Le niveau technique du plongeur accidente est dans 36,5% des cas imcompatible avec la profondeur de la plongee en cause.En 1996, il etait de 46,1% et de 22,5 en 1995.On note donc une regression des plongees hors norme par rapport a 96 mais le chiffre reste eleve par rapport a 95. Apres avoir considerablement augmente en 96, le nombre d'accidents recenses chez les titulaires du niveau 1 est en tres legere baisse. A contrario le nombre d'accidents survenus aux non titulaire du BE qui avait baisse en 96, augmente en 97. Rapelons que ces plongeurs devrait evolues dans l'espace proche en cours de formation puis acceder a l'espace median progressivement.En 97, 40% des accidents on touche des plongeurs de niveau 3 a 5 , ce qui ajoute aux 11% des accidents survenus aux moniteurs, represente la moitie des dossiers traites.Cette remarque est une constante sur les 4 annees passees. Si ces plongeurs sont plus exposes par leur conditions de pratique et les profondeurs visitees, ils sont aussi les mieux informes du risque encouru.

Age Sexe
moyenne d'age:34.5 ans

36,3 en 96

extremes 21-61 ans

7 femmes sur 45 soit 15,5%

15,3 en 96 - 20,4% en 95

antecedent d'accient de plongee en 97 2/45 soit 4,4 %

antecedent d'accient de plongee en 97 6/65 soit 10,1 %

antecedent d'accient de plongee en 97 4/49 soit 8,1 %

antecedent d'accient de plongee en 97 1/46 soit 2,1 %




Niveau
    1997     1996     1995  
NON BE 11,1% 06,1% 18,4%
niveau 1 15,5% 18,4% 4.0%
niveau 2 11,1% 27,6% 10,2%
niveaux 3 a 5 40,0% 24,6% 24,5%
moniteurs 11,1% 18,4% 18,4%
inconnu 11,1% 4,6% 24,5%

LA PLONGEE EN CAUSE

Seuls 45 accidents sur les 320 repertories sont exploitables en terme de profondeur....En 1997 , aucun n'a ete recense dans l'espace proche. 44 % des accidents surviennent entre 5 et 30 m, 40 % se situant au dela de 40 metres. La profondeur maximale atteinte est de 76 metres, bien au dela des 65 metres toleres par la mn90. Elle concerne deux moniteurs a priori conscient du danger des plongees profondes, Rappelons que 16 plongees sur 45 ont ete effectuees a des profondeurs incompatibles avec la qualification des plongeurs.
les circonstances
les plongees d'exercices concernent 20% des accidents contre 24,6% en 96 et 20,4% en en 95. Le ratio Exercice/Explo varie donc peu depuis 3 ans. Ces accidents concernent , en 97, uniquement les eleves et non les moniteurs. Sur 9 recenses , 5 sont concernes par les plongees yoyo, 2 sont survenus lors d'une RSE,1 lors d'une panique et 1 lors d'un exercice de sauvetage. Les typologies consequentes ont ete 3 accidents neuro-medulaires , 1 surpression pulmonaire avec signes neurologiques, 3 accidents de type labyrinthiques , et 2 accidents osteo articulaires.

Seuls 14 facteurs favorisants ont ete mis en avant concernant les plongees d'exploration. 12 sont la fatique ou le manque de condition physique, 2 concerne l'effort en plongee.Mais ou commence la vrai fatigue et les efforts veritables ? 69,4% sont du au non respect du profil choisi. Comme pour les 2 annees precedentes , 1 accident sur 4 est la consequence d'une faute de procedure de decompression. Il faut noter que les remontees rapides et omissions de paliers pour cause de panique sont le fait de deux niveaux 4. Deux non Be n'ont pas effectue les paliers soit par panne d'air soit par non respect des tables et 1 niveau 3 n'a pas effectue sont palier pour cause de mauvais lestage.Comme l'indiquait deja jp montagnon en 96, il faut insister sur l'apprentissage de la gestion d'air et de la maitrise de la vitesse de remontee, au moins aussi importante que la bonne realisation des paliers. Dans ce type de plongee d'exploration, les accidents labyrinthiques sont les plus frequents avec 22% des cas.Viennent ensuite les accidents neurologiques medulaires et les accidents articulaires avec respectivement 19 et 17 % des cas. Les accidents neurologiques cerebraux touchent 2 accidentes sur 36. on denombre 1 surpression pure et une surpression avec embolie gazeuse. Ces deux accidents d'origine mecanique pourraient etre totalement evites.Sur l'ensemble des 26 dossiers exploitabels et relatifs au respect du profil de decompression choisi, trois concernent des utilisateurs de tables( deux avec facteurs favorisants, un sans facteur favorisant ). Les utilisateurs d'ordinateurs representent 18 de ces 26 dossiers, la moitie d'entre eux presentant des facteurs favorisants. Deux remarques s'imposent. Primo, 5 de ces dossiers sont trop imprecis pour etre affectes dans l'une ou l'autre des categories, secundo, ces chiffres ne doivent pas plaider en faveur d'un mode de decompression plutot qu'un autre. Il faut pour cela les rapporter a la masse totale des utilisateurs de tables ou d'ordinateurs.


MILEU

5 en lac sur 45 soit 11,1 %

( 2 % en 95 - 6,1% en 96 )

0 en plongee souterraine




PROFONDEUR
        Profondeur          1997   1996   1995   1994 
Espace Proche (p<5m ) 0/45 2/65 1/49 4/46
Espace Median (5 20 28 18 15
Espace Lointain (30 6 15 15 12
Entre 40 et 60 13 15 13 14
Superieure a 60 metres 5 5 2 1
Profondeur Maxi 76 ? 64,1 64,1




Facteurs Favorisants
Facteurs Favorisants   1997     1996     1995     1994     1993  
Fatigue, manque de condition physique   12          7     7     16  
efforts pendant et apres la plongee   2          12     5     7  
plongee successive   0          02     1     1  
froid   0          02     2     0  
faute de procedure ou

incident medical la veille de la plongee

ou dans la plongee precedente s'il sagit de successive

  0          12     0     0  
Obesite   0          02     1     2  
Plongee malgre une inaptitude a la plongee   0          02     1     0  



Types D'accidents
Types D'accidents   1997     1996     1995     1994     1993  
Decompression                         
neurologique medulaire   7          21     11     13  
neurologique cerebral   2          4     3     3  
Labyrinthique   8          5     2     1  
Articulaire   6          3     5     4  
           
Barotraumatismes                         
Surpression pulmonaire pure   0          1            
Surpression pulmonaire Avec Embolie gaseuze                         
Autres                         
otite barotraumatique   1          2            
intoxication au co   0          0     0     1  
Non precise   1               5       


Ecrivez Nous